Investir en SCPI : la pierre offre de belles perspectives de rendement


En France, la pierre demeure l’un des placements les plus rentables. Oui, mais comment en profiter sans avoir à gérer son investissement au quotidien ? Les SCPI ont réponse à tout ! Grâce à ce type d’investissement, les particuliers peuvent acquérir des biens immobiliers sous forme de parts. Ils y gagnent des rendements réguliers et performants. Il y a même des économies d’impôt à la clé ! On vous explique comment.

Une SCPI, comme ça fonctionne ?

La vocation des Sociétés civiles de placement immobilier est de permettre à ses associés d’acquérir un patrimoine immobilier locatif. Une société de gestion s’occupe de collecter l’épargne auprès des associés, ce qui lui permet d’investir, de trouver les locataires, de redistribuer les loyers (sous forme de quotes-parts) ; bref, de gérer au quotidien le parc immobilier.

Comment investir dans une SCPI ?

Grâce à un ticket d’entrée modéré, l’accès aux parts d’une SCPI est ouvert à un grand nombre d’épargnants. Par le biais d’une société de gestion ou d’un établissement financier (type banque ou compagnie d’assurance), vous pouvez acquérir des parts de SCPI.

Vous pouvez aussi le faire via votre contrat d’assurance-vie ou votre Perp (plan épargne retraite populaire), ce qui vous permet de combiner les rendements performants de la SCPI avec les avantages fiscaux de ces deux produits d’épargne.

Il est également possible de financer ses parts de SCPI à travers un crédit. Grâce à la faiblesse actuelle des taux d’emprunt immobilier, l’investissement se rembourse tout seul. Les intérêts d’emprunt sont par ailleurs déductibles de vos revenus fonciers.

Quels rendements peut-on attendre d’une SCPI ?

L’investissement est particulièrement rentable ! Ces dernières années, les parts de SCPI affichent des rendements supérieurs à 5%. Et ce taux grimpe encore lorsque l’on observe de plus près les performances récentes des SCPI spécialisées ! En terme de rentabilité, la SCPI se situe donc bien au-dessus du Livret A (0,75%) et du fonds en euros de l’assurance-vie (un peu plus de 2% en moyenne).

Quels sont les risques de l’investissement en SCPI ?

Si le capital ne peut pas être garanti en SCPI, il faut savoir que la pierre n’est pas un placement volatil, soumis aux risques des marchés boursiers. Elle reste une valeur refuge pour les investisseurs. Par ailleurs, le risque est lissé par le fait que l’investissement en SCPI est collectif. La SCPI réunit en effet beaucoup d’associés et porte sur un grand nombre d’immeubles dont l’implantation géographique et les vocations diffèrent (bureaux, commerces, habitation…)

Par rapport à un investissement locatif classique, la SCPI offre même une plus grande sécurité. Si l’un des logements venait à être vacant, l’absence momentanée de loyer est compensée par le grand nombre de locataires gérés par le SCPI. Au final, le risque est minime.

Quelle est la fiscalité de la SCPI ?

Les revenus fonciers et les revenus financiers de la SCPI sont imposables. Certaines SCPI dites « fiscales » permettent de réaliser des économies d’impôt substantielles. Les SCPI Pinel ou Malraux ouvrent par exemple droit à un abattement fiscal. Ces placements sont de bons outils de défiscalisation.

Comment choisir son investissement en SCPI ?

En raison de leur franc-succès, les SCPI sont de plus en plus nombreuses sur le marché. Elles peuvent être à capital fixe ou variable, de rendement, fiscales ou spécialisées… l’une d’entre elle correspondra le mieux à votre profil d’investisseur.

Notre conseil : attention aux frais pratiqués par les différents établissements proposant des SCPI. Ces frais varient beaucoup d’une maison à l’autre et ils peuvent minimiser les performances de votre investissement.

 

Les consultants d’Altéor Patrimoine construisent pour vous votre stratégie patrimoniale. Après avoir étudié votre profil, ils vous orientent vers les meilleures SCPI du marché, celles qui correspondent à vos attentes. A tout moment, ils vous accompagnent et répondent à vos questions. Pour les contacter, il suffit de cliquer ici.